VENTE DES ATELIERS A.BERLANT - M.DELAQUAIZE - JOS DECOCK ET PETITS TABLEAUX MODERNES

lundi 01 avril 2019 14:00
Salle 2- Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris
Sale information
VENTE
Lundi 1 Avril à 14h

EXPOSITIONS
Samedi 30 Mars de 11h à 18h
Dimanche 31 Mars de 11h à 12h
Lundi 1 avril de 11h à 12h

Informations: contact@digard.com - T. 01 48 00 89 99

VENTE DES ATELIERS

Alexandre BERLANT (1921-1994)
Lot n°1 à 79
Artiste français, né à Kiev en U.R.S.S, vit avec sa famille en Allemagne avant de partir pour la France en 1933.
Il réalise ses études à Paris et à Nice de 1940 à 1943 au sein de l'Académie Stackievitz puis dans l'atelier Serge Mako à Nice. Il terminera ensuite sa formation artistique dans les ateliers Aujame et Mac Avoy à Paris.
Qualifié de « peintre de la danse et de la nature ». Il prend la présidence du Centre National de Documentation pour la Danse en 1964.
Il réalisera de nombreuses illustrations de livres notamment « la danse classique sans barre » d’Eugène de Rijac en collaboration avec le peintre Jean Tugal.
Secrétaire des artistes indépendants et des artistes français, membre de l'institut des arts et des lettres, ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées dont le musée d'Angers, d'Alençon, d'Israël et le théâtre du Bolchoï de Moscou.

Michel DELAQUAIZE* vente aux enchères au profit de
Lot n° 80 à 136

Michel Delaquaize est né en 1929 en Normandie.
Après dix ans passés comme capitaine au long cours dans la marine marchande et quelques tours du monde, il retrouve la France et entame une carrière dans les affaires. Durant toutes ces années, il peint.
En 1985, après avoir brassé pas mal d'eau et de banknotes, il décide de se consacrer entièrement à la peinture.
Sa production surprend par la diversité des matières utilisées, la variation des sujets, des supports techniques.
Il s'adapte et s'adonne à différents styles et ne se laisse pas enfermer dans un acquis.
Il recherche en permanence différentes approches, différentes créations.
C'est ainsi qu'il est aussi à l'aise dans le figuratif que l'abstraction

Jos RESTANY - DECOCK

Peintre belge, Jos Decock est la femme de Pierre Restany, figure majeure de la critique d’art du XXeme siècle et fondateur du mouvement des Nouveaux Réalistes.

Elle a fait les Beaux-Arts à Bruxelles avant de s’installer en 1956 à Paris dans le quartier de Montparnasse. Elle a exposé en Belgique, en France, dont chez Iris Clert, à Londres et à Rio de Janeiro. Prix Lathan Foundation International Poster Contest (USA) en 1952, 53, 54, prix de la Jeune Peinture Belge en 1958, médaille de la ville de Paris.

[Peintre d’une irréalité fortement expressive, d’un lyrisme romantique ou la vision atteint souvent la fantasmagorie, des hauteurs de vertige cosmique, Jos Decock est néanmoins avant tout la très talentueuse artiste « du regard du dedans » Ses images, d’une superbe plasticité chromatique et linéaire, d’une intensité irradiante, semblent jaillir, de par leur spontanéité fulgurante, directement des pulsions, emportements et tourbillons d’un profond songe intérieur, ou l’esprit est souvent à vif. Un rêve en quête d’un univers autre, néanmoins singulièrement présent et actif dans sa cohérence structurelle. Les formes acquièrent une « viscéralité spatiale nous rappelant le monde convulsionnaire ou passagèrement léthargique de certaines nébuleuses, de certaines galaxies. Polymorphes, elles nous suggèrent encore des paysages extra-terrestres, entrevus et fixés dans le somptueux et parfois angoissant délire de leur savante pyrotechnie, dans le jeu subtil de leurs métamorphoses incessantes. Circonscrites avec fermeté dans la souplesse d’une gestuelle ou la liberté ne perd jamais son contrôle, les formes s’orchestrent dans l’élan même de l’inspiration qui les a fait surgir. Elles s’orchestrent dans l’élan même de l’inspiration qui les a fait surgir. Elles s’orchestrent et s’enflamment en des rythmes de visions cosmiques ou l’étrangeté des paysages nous reporte parfois à des séquences oniriques de film de science-fiction.. Stanley Kubrick, l’auteur du merveilleux Odyssée de l’Espace aimerait, j’en suis sûr, les peintures de Jos Decock. Dans ces paysages célestes, au travers des féeries d’explosions et d’épanouissement chromatiques, notre curiosité en éveil devine parfois et tente d’appréhender au passage des amorces de créatures à allure humaine, des embryons de végétations intersidérales, toute une peuplade de formes hybrides fuyant aussitôt qu’entr’aperçue dans sa mouvance et ses mutations]...

«Extrait carton invitation exposition Jojo Decock»

André VERDET Août 1977

 
 
Sales conditions
Frais de vente 25% HT soit 30%TTC

Michel DELAQUAIZE* vente aux enchères au profit de
Lot n° 80 à 136