SHEPARD FAIREY (Américain, né en 1970)

Lot 59
Aller au lot
Estimation :
45000 - 55000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 52 000EUR

SHEPARD FAIREY (Américain, né en 1970)

SHEPARD FAIREY
(Américain, né en 1970)
Dee Dee Ramone, 2016
Technique mixte sur toile (pochoir, sérigraphie, collage), datée et signée en bas à gauche
Mixed media on canvas (Stencil, silkscreen and collage), dated and signed lower left
106,7 × 76,2 cm - 42 × 30 in
Exposition :
Hey ! Ho ! Let’s Go, Queens Museum,
New York, 2016

L’oeuvre est située dans notre bureau de New York
The work is located in our New York Office

«Je suis enthousiaste à l'idée de l'hommage à Johnny Ramone qui sera rendu au cimetière de Hollywood Forever le 30 juillet 2017. Linda Ramone sait toujours comment rassembler les fans et célébrer Johnny et les Ramone en s'amusant !
Howie Pyro sera DJ et il y aura une exposition spéciale où les quatre peintures de Ramone que j'ai créées seront exposées
J'ai intégré les Ramones pour la première fois en 1984, et ils sont rapidement devenus l'un de mes groupes préférés de tous les temps. Je les ai vus en concert en 1988 et 1989 et les spectacles étaient d'une intensité incroyable. Le groupe était super serré. Johnny s'est penché dans la foule et n'a même pas enlevé son
blouson de cuir pendant une heure, alors qu'il transpirait à mort là-dedans. Joey avait les cheveux dans les yeux, mais il restait planté devant le micro et sonnait très bien. À certains moments, j'ai eu l'impression que j'allais suffoquer ou être écrasé, mais j'ai refusé de céder ma place juste devant. Il peut sembler bizarre
de dire que vous vous amusez à vous battre pour votre vie, mais c'est la seule façon dont je peux décrire ce spectacle.»
Shepard

«I’m excited about the upcoming Johnny Ramone Tribute at Hollywood Forever Cemetery on July 30, 2017. Linda Ramone always knows how to bring together fans and celebrate Johnny and the Ramones with a really great time ! Howie Pyro will be DJing and there will be a special exhibition where all four of the Ramone paintings that I created will be on view I first got into the Ramones in 1984, and they quickly became one of my favorite groups of all time. I saw them live in 1988 and 1989 and the shows were non-stop blistering action. The band was super tight. Johnny leaned into the crowd and didn’t even take his leather jacket off for an hour even though it was sweaty as hell in there. Joey’s hair was in his eyes, but he stayed planted in front of the mic and sounded great. At certain points, I felt like I was going to suffocate or be crushed, but I refused to give up my spot right at the front. It may seem weird to say you are having the time of your life fighting for your life, but that’s the only way I can describe that show.»
Shepard
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue